Des bandes refuge pour la biodiversité

En cette période de fauche, les agriculteurs laissent des bandes refuge dans les prairies fourragères, en faveur de nombreux insectes et de petits mammifères.

La saison des foins et des regains bouleverse l'habitat et le garde-manger de nombreuses espèces. En laissant des bandes refuge dans un engagement volontaire, les agriculteurs maintiennent la vie dans la prairie et la diversité des espèces dans nos paysages. 

Sur l'ensemble du territoire du Parc Chasseral, près de 1000 prairies intégrées dans les réseaux écologiques, soit près de 700 hectares, comptent une surface non fauchée. 10% de cette surface est épargnée à chaque passage de machine.

Plus d'infos